Imprimer

Le pardon

Extrait de la newsletter du printemps 2003

Je me rends compte un peu plus chaque jour à quel point il est important de pardonner. Pour citer l'auteur Caroline Myss (Anatomie de l'esprit) : « Bien que l'idée du pardon soit très émouvante, du moins en théorie, elle suscite une émotion fort peu enthousiaste chez la plupart des gens lorsqu'il s'agit de poser le geste, car la nature du pardon demeure encore très mal comprise. Le pardon ne se résume pas à dire à quelqu'un qui vous a causé du tort : « N'en parlons plus ». Voilà pourtant à peu près la façon dont la majorité des gens le conçoivent. Le pardon est un acte de conscience complexe, par lequel on s'affranchit du besoin de vengeance que l'on a éprouvé et du sentiment d'être victime ». Pardonner veut dire accepter l'événement qui nous a blessé, reconnaître ce que cet événement nous a appris et comprendre que l'événement n'a aucun pouvoir sur nous.

Certains croient avoir pardonné parce qu'ils refusent de penser à l'expérience qui les a blessés. Ou, comme l'exemple ci-dessus, en disant « N'en parlons plus », d'autres pensent qu'ils ont pardonné et ont laissé l'expérience derrière eux. Mais le souvenir toxique reste, empoisonnant leur vie de manière insidieuse. Tôt ou tard, la plaie émotionnelle s'ouvre, et ils sont surpris par l'intensité des sentiments qui en ressortent.

Mais il y a aussi ceux qui passent leur temps à revivre continuellement dans leur tête les événements douloureux de leur vie. Ils jurent que le pardon est impossible, que la personne ou la situation qui les a fait souffrir ne mérite pas le pardon, ou que la douleur est si intense qu'ils ne peuvent vraiment pas pardonner. C'est la parfaite illustration d'un malentendu courant sur la nature et la fonction du pardon.

Garder en soi des sentiments de trahison, de rejet, de ressentiment et d'amertume a une influence néfaste sur notre santé, nos attitudes envers les autres et notre façon de voir le monde. Ces sentiments nous gardent dans un état de peur, alors que ce que nous recherchons tous dans la vie est de vivre dans un état d'amour. La médecine commence à réaliser le rapport qui existe entre nos émotions, notre système immunitaire et notre état de santé général. Pardonner signifie guérir. Et en nous guérissant, nous apportons plus de lumière et plus d'amour à notre monde, qui en a bien besoin.

Vous trouverez ci-après la liste de quelques-uns des nombreux élixirs qui peuvent nous aider à pardonner.

Amethyst (Crystal Energy Essences), Chakra 4 (Terre & Cosmos), Houx (DEVA), Mountain Devil (Australian Bush), Painted Lady (South African) et Raspberry (Spirit-in-Nature) sont tous des élixirs qui aident à dissoudre les sentiments de colère, de jalousie, d'amertume, d'envie, de rage, de suspicion, de revanche et de haine, permettant au pardon, à la joie et à l'amour inconditionnel de remplir notre coeur. Dagger Hakea (Australian Bush) s'adresse spécifiquement au ressentiment et à l'amertume envers ceux qui nous ont étés les plus proches, comme les membres de notre famille et les anciens amours. En cas de vieilles querelles de famille ou d'hostilité profonde envers quelqu'un, essayez Mary Queen of Scots Rose (Green Hope Farm), qui adoucit le cœur et nous aide à enterrer nos conflits intérieurs et extérieurs, pour laisser la place à la paix et à l'harmonie.

Fuchsia (DEVA) agit comme un catalyseur qui favorise l'émergence, la compréhension et la résolution des émotions liées à la colère et au chagrin qui remontent souvent à l'enfance. En traitant ces émotions réprimées, nous ouvrons notre cœur à l'amour et au pardon. Ceux qui souffrent de problèmes provenant de l'enfance (et qui n'en a pas ?) apprécieront les élixirs qui aident à guérir l'enfant intérieur, comme Inner Child (Green Hope Farm), Inner Child Essence (South African), Rose Quartz (Crystal Energy Essences).

Salal (Pacific) est un de mes élixirs préférés pour le pardon et l'auto-pardon. Il est ancré dans le non-jugement et la réalisation que rendre la justice n'est pas notre tâche. Il nous aide à voir clair et assimiler l'expérience de la vie, et nous libère pour voir la réalité par la fenêtre du coeur. Salal nous aide ainsi à réaliser notre pouvoir à pardonner aux autres comme à nous-mêmes.

Les sentiments de culpabilité nous empêchent également de nous pardonner. Hyssop (Green Hope Farm) et Hysope (DEVA) nous aident à nous libérer de notre culpabilité et à la remplacer par la compréhension plus constructive que tous les événements de notre vie sont des leçons de vie, et non la preuve que nous sommes méchants ou sans morale. Enfin, Heliotrope (Green Hope Farm) nous aidera à relâcher nos plus profondes rancunes contre nous-mêmes, pour enfin trouver la paix.